Fête de Nouvel An de la Communauté du Groupement Bayangam de Yaoundé

Classé dans : activités, news | 2
La population attentive au message du Chef de la Communauté
Les membres de la Communauté ont répondu massivement à l’invitation du Chef de la Communauté

La fête de Nouvel An au sein de la Communauté Bayangam de Yaoundé a été célébrée le 19 février 2017. Prévue pour commencer à 12 heures, c’est finalement à 14 heures que la cérémonie a commencé avec l’arrivée et l’installation du Chef de la Communauté.
Le programme s’enchaîne rapidement avec l’hymne bayangam animé par le “tambour” du clan d’âge “Namlisseng”, puis la prière dirigée par Méku Simo, qui par la suite recevra le titre de “Mère des Mères” en reconnaissance de son dévouement pour le développement et le rayonnement de la communauté.
Dans la phase des discours, le Présidente de la Réunion Générale des Femmes prend la parole pour souhaiter la bienvenue à toutes les personnes présentes, et elle formule le vœux que cette fête qui est à sa première édition soit pérennisée. Ensuite le Président Général de la la Réunion des Hommes a pris la parole pour présenter le rapport d’activité de l’année écoulée. Pour commencer, il a remercié chaleureusement le bureau sortant pour leur soutien pendant la transition. On retient de son allocution:

  • que la mise en place des structures prévues par les textes réglementaires révisés au courant de 2016 est en cours,
  • le lancement du mouvement sportif est effectifs avec la mise en place d’un bureau provisoire de gestion du sport;
  • l’effectivité de la mise en place d’un pool de communication et la mise en service du site de la communauté (cgby.cm);
  • que la participation aux réunions connait un essor avec la hausse des effectifs, principalement pour les réunions du 3ème dimanche où on note une moyenne de 130 personnes. C’est pareil chez les femmes dont l’apothéose est la fête des mères (dernier dimanche de mai);
  • les activités de l’UJEEBAY tourne autour de la préparation des élèves aux examens, la promotion de la langue bayangam et l’organisation de la journée de la fille en fin d’année scolaire.

Le Président Général a terminé par une minute de silence en mémoire de nos frères défunts qui sont morts au courant de 2016.
Enfin vint le moment tant attendu: le mot du Chef de la Communauté du Groupement Bayangam de Yaoundé. Comme à l’accoutumé il salue l’assistance en leurs classes sociales respectives, puis il exhorte son peuple au respect scrupuleux des horaires qui est la marque de respect pour soit même et envers les autres. Son voeu pieux est de voir cette fête se pérenniser au sein de la communauté, par dessus tout que cette année soit prospère pour tous les membres de la communauté. Au delà des souffrances et des malheurs qui ont frappés les familles en 2016 que 2017 soit plus joyeuse, il prie le Dieu tout puissant d’accorder à chaque fils bayagam la réussite totale dans ses activités afin que nos réalisations individuelles et collectives connaissent un aboutissement heureux.
Parmi ces attentes, on note le répertoire téléphonique des quartiers pour faciliter la transmission des informations auprès de tous, le renouvellement des bureaux exécutifs des différentes structures pour accroitre le dynamisme que connait la CGBY depuis peu, le soutient des parents à l’UJEEBAY. Il exhorte le peuple à plus d’efforts pour la finition du Foyer Bayangam de Yaoundé, la contribution au développement du village (association PA’A Yogam).
Parmi les actions prioritaires de 2017, il y a les funérailles de tous les défunts de la CGBY en novembre, l’officialisation du bureau des sports et la clôture du projet de “Construction du Foyer de Nkomkana”.
En perspective, les femmes doivent se préparer pour les élections des membre de leur bureau qui auront lieu en février 2018.

2 Responses

  1. Elvyre TCHOUANCHE KANMEGNE

    Bonjour

    Je suis tombée sur ce site par hasard car je cherchais des informations sur le KAING et je vous suis reconnaissante car ma lanterne à ete tres bien éclairée.

    Je souhaiterais donner ma petite contribution pour le foyer bayangam de Nkomkana
    L’ancien foyer étant à une maison de distance de la concession de mes grands parents a Yaounde

    Le message tu lesvoeux du chef de la communauté sont plus que louables puisse Dieu venir

    Nous espérons être un jour présent lors des manifestations ouvertes à tous
    À l exemple des initiations aux danses pour nous et nos enfants car je suis de celles qui pensent que connaitre un peu de sa culture est la plus belle richesse d’un etfecar cela lui permet ou qu’il soit dans le monde de savoir d’où il vient et l’aidera à se projeter.

    Merci pour ce site que j’esperedeviendra assez riche.

    Bonjour à tous mes parents Bayangam

    Elvyre T KANMEGNE
    Petite fille de feu Joseph Fokoua
    De la famille Wabo Ta Magoua

    • Merci Elvire pour ton intérêt et tes commentaires sur ce travail. Nous espérons maintenir le cap pour plusieurs années encore.
      Quant à ta contribution, je vais discuter avec le Représentatnt du Chef à Yaoundé et je reviens vers toi pour la procédure de virement d’argent

      Fraternellement

Laissez un commentaire à cgby Annuler la réponse